Confrérie - Dans les pas de Bilbo -

Lotro - serveur Sirannon - Confrérie RP d'Estel, réservée aux nains et aux hobbits. Comme Bilbon Sacquet, leurs Petits-Pas peuvent les amener dans les plus grandes aventures !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La révolution des images des Petits-Pas ... Pour tous ! - Cliquez... Admirez !
Tout ce que nous devons décider, c'est que faire du temps qui nous est imparti...

Partagez | 
 

 Hundoin des Monts du Fer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hundoin
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Masculin Messages : 11
Date d'inscription : 11/01/2015
Emploi/loisirs : Gardien, fabriquant d'armes

MessageSujet: Hundoin des Monts du Fer   14/01/15, 08:52 pm

Mon histoire commence dans les profondeurs des Monts du Fer, là-bas, loin au nord-est du Rhovanion, à l'est de la Montagne Solitaire, là où coule la rivière Carnen, la rivière rouge.

Il y a de cela 125 ans, Brinia, ma mère me donnait naissance. Elle me nomma Hundoin.

Mon père, Hondrin, fils de Bralin, Grand Défenseur de la Forteresse et forgeron, m’enseigna très tôt le maniement du bouclier et de la hache, meilleure combinaison, selon lui, pour repousser les assauts de l’ennemi.

Il m’enseigna également les techniques de forgeage, discipline qui, il me faut vous l’avouer, ne m’intéressait que très peu comparée aux joies que me procurait le combat.
J’appris bien vite, mais il faut apprendre de ses erreurs, que si je chargeais sans une lame de qualité, le résultat du combat était plus qu’incertain… Je redoublais donc d’effort  pour me parfaire dans cette discipline!

Je vivais heureux, mes semblables également.

Mais les temps changent… et la guerre frappa à nos portes…

Des hordes d’orques avaient pris le sentier de la guerre et marchaient vers Erebor, la Montagne Solitaire, reprise à Smaug et tenue par Thorin Écu-de-Chêne et ses compagnons.

Dàin, leva une armée pour secourir son cousin. Mon père et moi nous portâmes volontaires pour marcher à ses côtés

Je ne vous conterai pas ici cet épisode douloureux de mon existence où je perdis bon nombre de mes amis… mais également mon père…  qui a combattu vaillamment et trucidé bon nombre d’orques et autre trolls avant de tomber.

Ce jour là, il m’a sauvé et j’ai continué sur ses pas … toujours défendre, encore et encore jusqu’à faire tomber l’ennemi à grands coups de bouclier et le décapiter d’un coup de hache.

La vie continuait…

Ma mère disparut lors d’un raid angmarin, j’espère un jour la revoir… le destin décidera…

Plus rien ne me retenait dans les Monts du Fer car même mon frère Durilin était parti. Cela fait maintenant 12 ans que je ne l’ai pas revu.

Partir des Monts du Fer… mais pour aller où…

La réponse m’apparut lors des festivités du dernier festival de Yule où j’ai rencontré un nain peu commun et légèrement superstitieux.

Nous avons beaucoup discuté, nous avons beaucoup ri également et longuement festoyé. L’amitié s’installait, nous partagions le goût pour la fête, mais aussi les mêmes valeurs qui font que nous avons choisi de devenir Gardiens et de protéger les plus faibles.

Lors de nos échanges, il me parla d’un groupe de « petits pas » qu’il avait rejoint et qu’ensemble, ils accompliraient de grandes choses. Il m’a vanté les mérites de chaque membre de cette confrérie et comment ils vivaient…

Nous parlâmes également des dangers qui menaçaient les Terres du Milieu, En effet, depuis quelques semaines, de sinistres rumeurs circulaient. On parlait de nuages de corbeaux à l’est, des nuées si grandes qu’elles cachaient le soleil. On évoquait des rassemblements d’orques et de gobelins. D’aucuns racontaient même qu’un corps expéditionnaire d’angmarins se trouvait tout proche de la Comté.

Nous nous quittâmes en nous promettant de nous revoir. Il repartait vers la Conté le lendemain aux aurores…

Je ne pus fermer l’œil de la nuit. Non pas que je ne savais me décider sur la barbe en dessous ou au dessus des couvertures, mais mon esprit était concentré sur nos conversations…

Je me levais et me dirigea vers les écuries avec mon sac, mon bouclier et ma fidèle hache, ma décision était prise.

Je vis mon ami en partance pour la Comté. Je lançais mon poney au galop et le hélais.

Il tourna la tête…

Je lui dis : «Vous ne pensiez pas partir sans moi l’ami ?»
«Nous aurons besoin de tous les cœurs vaillants » me répondit Thorhom Kazhadred.
Ma réponse fut : «Alors ma hache est votre et servira votre Cause »

La suite, vous la connaissez … et nous continuerons à écrire l’histoire ensemble au fil de nos aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hundoin des Monts du Fer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie - Dans les pas de Bilbo - :: Mémoire des Petits-Pas :: Nous, les Nains !-
Sauter vers: