Confrérie - Dans les pas de Bilbo -

Lotro - serveur Sirannon - Confrérie RP d'Estel, réservée aux nains et aux hobbits. Comme Bilbon Sacquet, leurs Petits-Pas peuvent les amener dans les plus grandes aventures !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Tout ce que nous devons décider, c'est que faire du temps qui nous est imparti...

Nos meilleurs vœux à tous les Petits pas.Que vos poils poussent drus et épais, que ce soit sur les pieds ou en barbe !

Partagez | 
 

 Les nains : vie et origine

Aller en bas 
AuteurMessage
Solitar
Seigneur et modérateur
Seigneur et modérateur
avatar

Masculin Messages : 63
Date d'inscription : 05/08/2014
Emploi/loisirs : Gardien des runes - Historien

MessageSujet: Les nains : vie et origine   06/08/14, 12:05 pm

L'origine des nains

(extraits du Wikipédia et Les chroniques de Chant de fer)

Création :

   À la différence des Elfes et des Hommes, les Nains ne sont pas comptés parmi les Enfants d'Ilúvatar.
Ils ont été conçus par le Vala Aulë qui désire avoir des apprentis à qui enseigner son savoir, mais est incapable d'attendre l'heure choisie pour la venue des Enfants.
Il fabrique les premiers Nains sous une montagne de la Terre du Milieu, pour ne pas être vu des autres Valar.
Il est cependant vu d'Ilúvatar, qui lui montre que ses Nains sont incapables d'agir indépendamment de sa volonté : seul Ilúvatar peut conférer le libre arbitre à ses créations.
Aulë se repent et s'explique, et Ilúvatar accepte les Nains dans sa création, faisant d'eux ses enfants adoptifs et leur conférant une volonté propre, à la condition qu'ils dorment dans un profond sommeil qui ne cessera qu'avec l'arrivée des enfants d'Ilúvatar.
[livre Le Silmarillion ]

Le nombre des Nains directement conçus par Aulë varie selon les textes : soit les seuls Sept Pères, soit Sept Pères et six femmes, Durin restant seul à cause de la lassitude d'Aulë, soit ces treize Nains et d'autres formant les embryons de leurs peuples.

Les clans :

Les Nains s'éveillent en quatre lieux distincts à l'est du Mont Dolmed, situé sur le flanc ouest de l'Ered Luin.

 La plupart des Nains mentionnés dans l'œuvre de Tolkien appartiennent au peuple de Durin ou Longues-barbes, la maison fondée par Durin Ier et dont la cité maîtresse est Khazad-dûm.
Ils ne forment cependant qu'une partie de la race naine, qui est divisée en sept clans, tous issus d'un Père.

Les sept maisons des Nains sont :

   * les Longues-barbes (Longbeards), dont le père, Durin, s'éveille au mont Gundabad, au nord des Monts Brumeux ;

   * les Barbes-de-feu (Firebeards)
    et les Torses-larges (Broadbeams), dont les pères s'éveillent vraisemblablement aux alentours du mont Dolmed, dans les Montagnes Bleues ;

   * les Poings-de-fer (Ironfists)
    et les Barbes-raides (Stiffbeards), dont les pères s'éveillent dans un lieu inconnu de l'est de la Terre du Milieu ;

   * les Boucles-noires (Blacklocks)
    et les Pieds-de-pierre (Stonefoots), dont les pères s'éveillent dans un lieu inconnu de l'est de la Terre du Milieu.

L'espérance de vie d'un nain :

   L'âge de la maturité chez les Nains est d'environ 40 ans.
Environ 30 années d'éducation et 10 ans de plus pour s'endurcir.

Leur espérance de vie moyenne est de deux cent cinquante ans car ils meurent rarement de vieillesse. (guerres , maladies ) .
Dwalïn est le nain qui a vécut le plus longtemps. Il avait 340 ans à sa mort.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitar
Seigneur et modérateur
Seigneur et modérateur
avatar

Masculin Messages : 63
Date d'inscription : 05/08/2014
Emploi/loisirs : Gardien des runes - Historien

MessageSujet: La barbe des nains ( et naines)   02/01/18, 12:48 am

La barbe des nains

( extraits de http://dragonlance.pagesperso-orange.fr/Ie/encyclo/barbe.htm )

Tous les nains d’age mûr, mâles et femelles, ont une barbe,
Les nains ne considèrent pas leurs barbes uniquement comme des attributs personnels. mais aussi comme une caractéristique raciale dont ils peuvent
être fiers, une forme d'expression ou une indication du statut.

La barbe d'un nain pousse dès sa naissance et continue de le faire durant la quasi totalité de son existence.
Cette barbe ne prendra une coloration blanche, signe extérieur de vieillesse, qu'aux environs de 240 ans.

Les Longues-Barbes de la Maison de Durin peuvent avoir, adulte, une barbe qui touche naturellement le sol.
Soit environ 3 pieds de long (90 cm).

PREMIERS POILS

On attache, une grande importance à la première apparition de la barbe d'un nain. Elle marque pour celui-ci (ou celle-ci) le début de la maturité.
Bien qu'ils appartiennent à une race qui affiche peu ses sentiments, les nains sont des individus très fiers.
Cet orgueil est évident quand un père emmène son fils devant le conseil des anciens pour déclarer l'apparition de ses premiers poils de barbe, ou leur fille pour annoncer qu'elle peut désormais être courtisée.
En ces deux occasions, il est difficile de dire qui, des parents ou de la progéniture, éprouve le plus de fierté.

JOLIE BARBE

Tandis que la nouvelle barbe pousse et s'étoffe, elle acquiert des décorations et des ornements.
Elle est lavée et peignée avec soin par son propriétaire.
Les naines non mariées festonnent la leur, qui pousse plus lentement et est plus douce, de pièces de ruban coloré et de pierreries polies.
Le jeune homme tourne à son avantage la croissance irrégulière de la sienne en l'évasant agressivement lorsqu'il la brosse.
Ce style de barbe caractérise les individus qui sont arrivés à maturité depuis moins d'une dizaine d'années.

BARBE DE MARIEE

Les fiancés échangent rituellement une mèche de leurs barbes.
Ces mèches seront portées en sautoir au bout d'une chaîne, de préférence en or, afin de symboliser la barbe commune du couple marié.
Un nain dont la barbe est trop éparse pour qu'il puisse en couper une mèche est, de toute évidence, trop jeune pour se marier.

La femme abandonne la plupart de ses ornements quand elle trouve un époux.
Dès qu'elle commence à élever ses enfants et à tenir sa maison, tâches sérieuses entre toutes, elle délaisse les colifichets de la jeunesse et porte sa barbe d'une manière plus fonctionnelle. Des tresses simples remplacent les entrelacs compliqués d'autrefois.
Il faut une occasion spéciale pour qu'une femme mariée enjolive sa barbe de couleurs et de joyaux - par exemple une fête ou un jour sacré comme le Premier Jour de Berronar.

Les veuves font exception à cette règle.
Jusqu'à leur propre mort, durant toute l'année et en toute occasion, elles cachent complètement leurs barbes en signe de deuil perpétuel.

Des périodes de deuil plus courtes sont également observées pour la perte d'un parent proche ou un décès royal.

BARBE DE GUERRIER

A l'inverse, la barbe de l'homme s'enrichit de décorations avec les années.

Le nain affiche ses prouesses et son statut en élaborant et en nouant ses tresses faciales selon divers motifs.
Chaque natte, chaque nœud possède une signification.
Des nains qui ne se connaissent pas peuvent lire leur rang ou profession dans la disposition de leurs barbes.
Dans les querelles d'influence et les intrigues politiques, il est important d'orner sa barbe pour proclamer sa puissance et impressionner ses adversaires.

On peut observer les nœuds de bataille dans une tresse de campagne, distinguer, aux tours et aux torsades des nœuds, un chef de raids d'un défenseur de la patrie.
Un forgeron porte sa barbe en fourche pour la préserver des charbons ardents.
Un mineur replie la sienne dans sa ceinture pour qu'elle ne gêne pas ses mouvements quand il rampe dans les passages étroits.
Les barbes des tanneurs ont un aspect touffu et emmêlé, car elles sont fourrées dans des sacs pour les protéger des produits chimiques agressifs utilisés dans leur métier.

La richesse d'un clan, et la source de cette richesse, s'affichent sur la barbe de ses membres.
Ceux qui exploitent un gisement d'or auront des fils d'or tissés dans leur barbe. On trouvera des fils d'argent dans les tresses d'un clan riche de ce métal, et de petites pierres précieuses dans celles des lapidaires.

Cependant, la barbe d'un nain cache parfois une menace.
Un voleur avisé range dans la sienne de petits outils d'urgence : crochet, passe-partout ...
Et un assassin peut déjouer plusieurs fouilles menées par des gardiens soigneux en dissimulant un garrot de fil fin dans son luxuriant système pileux.

BARBES RENOMMÉES

Il faut assister à une fête ou à un important rassemblement de nains pour apprécier toute la variété d’ornements pileux.

Lors de l'anniversaire de la fondation du clan, par exemple, entre les compétitions de lancer de haches et de fendage de piliers de roc à coups de marteau, se déroulent des concours comme celui de la barbe la plus longue, celle la mieux décorée (habituellement remporté par une femme) et surtout, celui de la "Barbe Authentique" - celle que l'on estime refléter le mieux l'esprit du peuple nain. Jusqu'à la fin des festivités, le propriétaire de cette barbe est élevé au-dessus de ses pairs et représente "L’Âme du clan".

On raconte aux jeunes nains l'histoire du grand héros Krudarnen, dont la barbe était si longue et comptait tant de nœuds de bataille que les enfants l'escaladaient pour grimper sur ses épaules.
Ou la légende du grand guerrier Dunfruth qui peigna sa barbe pour s'en faire une tunique et s'interdit de porter d'autres protections. Cette attitude plut tant à Clanggedin Barbe d'Argent, le Père de la Bataille, qu'il le récompensa en rendant sa barbe aussi résistante qu'une cotte de maille. La légende dit également que le dieu mauvais Abbathor conspira avec Vergadin. dieu de la chance, et dupa cruellement Dunfrath en gagnant sa barbe au jeu. Le nain, moralement brisé. chercha à racheter son honneur en attaquant seul un village orque. Le guerrier sans protection eut raison de trente ennemis avant d'être submergé. Il parait que la barbe de Dunfruth ferait aujourd'hui partie de l'armure d'Abbathor. C'est un trésor qui apporterait beaucoup d'honneur et de gloire au nain qui la recouvrerait.

On leur apprend le châtiment du renégat Damolf, qui révéla aux orques l'emplacement d'un passage secret dans la montagne. Un massacre s'ensuivit, mais les nains survivants capturèrent Damolf. Avant sa mise à mort, sa barbe fut détruite - non pas grossièrement rasée, le châtiment ordinaire des nains en disgrâce, mais grillée avec des charbons ardents afin de ne pas offenser l'esprit d'une lame de métal.

BARBES DIVINES

Tous les anciens héros, tous les nains prestigieux sont censés avoir portés des barbes longues et flottantes.
Les femmes des romances légendaires ont invariablement reçu le don d'une toison faciale abondante et de la plus grande finesse.

Les dieux des nains portent des barbes dignes de leur majesté.
Celle de Moradin, le Forgeur d’Âmes, est si grande qu'il l'enroule autour de sa poitrine et y glisse son marteau pour le transporter.
Pour certains, les veines d'or que les mineurs séparent du roc vulgaire seraient en fait les vrilles de la Barbe de Dumathoïn, le Gardien des Secrets.

LA BARBE !

Les nains s'expriment avec leur barbe.

Quand ils sont impatients, ils agitent leur barbe.
Quand ils ronchonnent ou chuchotent entre eux, on dit qu'ils marmonnent dans leur barbe.
Quand la colère, la haine ou la peine les assaillent, ils s'arrachent les poils de la barbe.
Quand ils saluent une personne d'importance, ils balayent le sol avec leur barbe en s'évertuant à hocher la tête, à se courber et à saluer, tout en agitant leur capuchon devant leurs genoux.

leurs formules de politesse :
« Que votre barbe pousse toujours plus longue. »
« Que vos barbes ne se fassent jamais rares. »

leurs jurons :
« Par la barbe de Durin ! »
« Que sa barbe se flétrisse ! »

PRÉJUGÉS PILEUX

Les nains associent la barbe avec tout ce qui est juste et honorable, tandis qu'un visage nu correspond au manque de probité et à l'immaturité.
Rien d'étonnant, donc, à ce que les nains éprouvent une aversion instinctive pour la race imberbe des elfes.

Un nain ne peux pas concevoir qu'on puisse se couper la barbe intentionnellement, car être rasé, puis exilé, constitue le châtiment de celui qui se déshonore ou déshonore son clan.

Les nains peuvent changer d'opinion sur ces questions, mais il leur faut du temps. Ceux qui s'aventurent hors des montagnes perdent lentement leurs préjugés à mesure que les années passent et qu'ils entrent en contact avec de nouvelles cultures.

_________________
La fin n'a pas encore été écrite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les nains : vie et origine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie - Dans les pas de Bilbo - :: Archives :: Histoire et éthnologie-
Sauter vers: