Confrérie - Dans les pas de Bilbo -

Lotro - serveur Sirannon - Confrérie RP d'Estel, réservée aux nains et aux hobbits. Comme Bilbon Sacquet, leurs Petits-Pas peuvent les amener dans les plus grandes aventures !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La révolution des images des Petits-Pas ... Pour tous ! - Cliquez... Admirez !
Tout ce que nous devons décider, c'est que faire du temps qui nous est imparti...

Partagez | 
 

 Les Chasses au trésor de Waldo Gargouille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jasp Forest
Seigneur
Seigneur
avatar

Féminin Messages : 141
Date d'inscription : 04/08/2014
Emploi/loisirs : Chasse - Exploration

MessageSujet: Les Chasses au trésor de Waldo Gargouille   05/06/17, 05:17 pm

Les Chasses au trésor de Waldo Gargouille.

Cette année sont apparus sur l'Arbre de la Fête de Hobbitebourg des messages fort intrigants.

Comme beaucoup d'aventuriers, je me suis sentie attirée par ces Chasses au Trésor.

Alors, je me suis lancée à la recherche des 3 trésors de la 1ère année.

J'ai attaqué par la carte des "Petites choses de la première année ".
J'avais déjà affronté tous ces ennemis. Je savais où les trouver et comment les mettre à terre.
Ce ne fut donc pas difficile.

Mais, lorsque j'ai étudié les deux autres messages de l'année, j'ai vite remarqué qu'il me faudrait traverser des régions qui me sont encore inconnues, et où mon niveau actuel - niveau 62 - rendrait fatale toute mauvaise rencontre.
Il me faudrait aller jusqu'en Ithilien... Tenter l'impossible ?
L'envie était trop forte.

Lorsque j'eus rassemblé les souvenirs facilement accessibles des "Récits de la première année", et revu les lieux remarquables que je connaissais déjà des "Voyages de la première année", je rejoignis le Lothlorien.
Maintenant, direction le Sud, vers le Mordor...

Je traversais la région du Grand Fleuve, m'arrêtant dans les bourgs et les villes pour prendre contact avec les maîtres des Écuries.
Je ne suis pas VIP. Je dois donc d'abord ouvrir les destinations pour pouvoir ensuite y accéder.
J'entrais dans le Rohan.
Bon sang ! Que je vais aimer cette région ! Les chevaux, les paysages, les musiques !

Un peu distraite, je fus surprise par mon premier ennemi méchamment violet.
Il était seul, heureusement, et mes armes furent suffisamment puissantes pour en venir finalement à bout.
A partir d'ici, il va me falloir être très prudente.
D'autant plus qu'en cas d'accident néfaste, je me vois renvoyer bien loin des zones dangereuses et qu'il me faut refaire tout l'itinéraire à poney car les destinations que j'ai ouvertes ne me sont pas accessibles sans jeton spécial du fait de mon trop faible niveau.

Alors commença une longue partie de cache-cache et de reconnaissance des voies d'accès.
Je devais rejoindre les statues d'Argonath et le sommet d'Amon Hen.
Tout droit, plein Sud.
Il n'y a pas beaucoup de maîtres d'écurie. Ici, tout le monde a son propre cheval.

Au Mur de l'Est, il y avait beaucoup trop d'orcs en rangs serrés pour accéder par voie terrestre aux statues.
J'y parvins en remontant par le lac. L'eau y est fraiche mais limpide.



A Amon Hen, je rencontrais d'autres aventuriers plus expérimentés que moi. Nous allâmes ensemble admirer le panorama.



Maintenant, il me fallait aller à la Pierre d'Erech, dans la Vallée de la Racine Noire.
Le Gondor est au bout d'une sorte de grosse presqu'île. Pour y accéder, je pris le bateau jusqu'aux Havres de Belfalas.

La voie la plus directe - par Edhellond et la Couronne de Tarlang - s'avéra trop dangereuse.
Là-bas, même les petits boucs vous repèrent à grande distance et vous pourchassent pour éventrer votre poney et vous piétiner !
Comme si les orcs, et surtout ceux montés sur des ouargues, ne suffisaient pas !
En passant par le Lamedon, je parvins à la fameuse Pierre autour de laquelle tournait un spectre puissant.
C'est petit un hobbit...  Pas vu, pas pris...  Hé, hé..

Pour terminer les "Voyages de la première année", il ne me restait plus qu'à aller au Carrefour dans l'Ithilien du nord,
Cela s'annonçait laborieux.
Pour terminer les "Récits de la première année", il ne me restait plus qu'à éliminez des esprits cruels ( niveau 100 ) dans les Marais des Morts. Mais là,... à l'impossible, nul n'est tenu... A moins de trouver un grand guerrier conciliant...

Tout ce que je sais de ce "Carrefour", c'est qu'il se trouve au Nord-Est de Minas Tirith. Une ville que j'ai sacrément envie de voir...

Du Lamedon, je file vers le Centre du Gondor.
J'ai pris mon poney le plus rapide et le plus résistant. Il est en pleine forme et j'ai quelques sucreries dans ma besace pour l'encourager.
La région est une zone de guerre. Des incendies partout, des maisons détruites, et des ennemis en nombre.
Tant de fumées qu'il fait nuit en plein jour.
Je me faufile, suivant la voie principale vers l'Est du Gondor.
Ça passe. A condition de ne pas se faire repérer par un de ces fichus ouargues montés. Ils filent comme le vent, se mettent à tourner autour de vous et vous expédient Ad Patres d'une seule lance bien lancée ! Très difficile de leur échapper...
Je traverse Pélargir et fais une pause à Arnach.  
Le Pelennor n'est pas loin, mais impossible de traverser Harlond. La ville est aux mains des Orcs. D'un côté, des rochers abruptes, de l'autre, les eaux du port... empoisonnées.

Puisque l'accès par le Sud à Minas Tirith m'est impossible, essayons par le Nord.
Retour dans le Rohan.

Je rejoins Neigebronne dans les Sutcrofts.
En traversant le fleuve à la nage, je parvins à gagner Veillefeu dans l'Estfolde.
D'énormes sangliers à la vue pas si basse que ça me pourchassent jusqu'en ville. Les gardes sont stoïques et s'amusent à me regarder me démener pour leur échapper ou me faire écharper. Pas cool ! Je ne m'éternise pas.
Dès que j'atteins les Collines de feu, je respire et laisse souffler mon poney.
La région est sous le contrôle des Peuples Libres.
Tous ces Grands-Gens, ces rudes guerriers en armure, me regardent d'un air sceptique. "Mais, qu'est-ce qu'elle fait là ?"

Au dernier Camp militaire des Rohirrim, on me prévient. "La route directe vers le Talath Anor est bouchée. les orcs ont dressé une barricade. Il faut passer par les sentiers des contreforts montagneux"
Ne pas se perdre...
Le chemin est tortueux, parfois mal tracé. Pas moyen de s'arrêter dans un coin pour regarder calmement la carte.
Si un orc me surprend, c'est la fin du voyage... Seule ma vitesse de déplacement me sauve.
Je tiens la carte dans ma main gauche, les rênes du poney dans la droite. Et, au grand galop, je jette un coup d’œil à la carte au moindre bout de ligne droite.
Pas d'habitations, pas d'écuries, pas de havre de paix... Je sors de la forêt. Où suis-je ?
Hoooo ! Là, au Sud, à quelques kilomètres à peine, je vois Minas Tirith se dresser !

Je suis entrée par la Porte Nord.
J'ai filé comme le vent, poussant mon poney dans ces retranchements, pour atteindre la Porte principale de la cité. Les éclaireurs à cheval qui me poursuivaient ont eu la bonne idée de s'arrêter devant la présence les gardes.
Minas Tirith ! J'y étais arrivée !

     -            -          

Je suis allée au bout de la jetée. J'étais si contente d'être là - et un peu fière d'y être parvenue - que je n'ai pu m'empêcher de clamer ma joie au Monde.

Et là, on me dit. " Pour aller à Minas Tirith, il y a un voyage à cheval gratuit, accessible dès le niveau 5, à la sortie Est du Cap de Belfalas."
Ah ? gloups.. D'accord... J'avais pas vu... Enfin, c'était un beau voyage.

_________________
Carpe Diem - Profitez du jour présent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasp Forest
Seigneur
Seigneur
avatar

Féminin Messages : 141
Date d'inscription : 04/08/2014
Emploi/loisirs : Chasse - Exploration

MessageSujet: Et finalement....   21/06/17, 05:11 pm

Pari improbable réussi !



Haaaa, ce fut un long voyage mais passionnant.
Certes, j'ai pris des coups et utilisé presque toutes mes réserves de renfort vitaminé pour mes poneys. Mon équipement a souvent souffert et l'armurier de ma résidence s'est bien enrichi. Mais j'ai eu un bon aperçu des prochaines régions que je devrai explorer, j'ai ramassé quelques ressources qui m'ont été bien utiles et je connais bien maintenant les meilleures routes à suivre. J'ai du les prendre tant de fois...

Heureusement, grâce aux Furets du Gondor et à Lotro wiki, je disposais d'excellentes cartes et d'indications me permettant de m'orienter dans les zones à haut risque.

Je n'ai pas pu valider toutes les quêtes anniversaire proposées.  6 sur 30 m'ont résisté car le défi proposé était au-dessus de mes capacités.
Certaines me sont inaccessibles. Soit que je n'ai pas encore l'accès à des instances (Petites choses de la troisième année / Petites choses de la septième année / Petites choses de la huitième année ), soit que je ne possède pas encore toutes les escarmouches ( Petites choses de la quatrième année).

D'autres pourraient être achevées en accompagnant un aventurier bien plus expérimenté du fait du lieu ou des tueries demandées.( Récits de la troisième année : Boromir - Eliminez 10x des ennemis dans l'Ancien Anórien  / Récits de la sixième année : Pippin - S'évanouir au sommet de l'une des Collines arides des Landes désertiques / Récits de la septième année : Legolas - Tuez un Mûmak / Petites choses de la neuvième année - Tuez 8x des ennemis dans les Gorges du Limeclair au Grand Fleuve + Tuez 8x des ennemis dans la Couronne de Tarlang)
Étant parvenue à mon but, épuisée par tant d'efforts, je ne sais pas encore si je tenterai de les valider.

Pour accéder aux zones après la bataille, j'ai du rejoindre la bonne écurie de départ et débourser quelques pièces de Mithril. Mais moins de 10 au total.



J'ai failli abandonné lors de la 7ème Grande Chasse au Trésor.
Je ne pouvais franchir cette étape qu'en abattant un Mûmak ou en ramassant des souvenirs dans les Marais des Morts, seules tâches qui me restaient à accomplir.
M'approcher et abattre un de ces énormes pachydermes se révéla totalement impossible pour mon niveau,
Quand aux Marais... Après plus de 100 tentatives - et retour sur place par Bree et les Havres de Belphalas - je ne parvenais pas à ramasser plus de 2 souvenirs sur les 6 réclamés. Toute ma discrétion n'y faisait rien. Ils sont trop nombreux, trop près les uns des autres, trop à l'affut du moindre étranger...

C'est la seule fois où j'ai demandé l'aide d'un aventurier très expérimenté.
Désespérée, cachée dans les roseaux des Marais, j'ai lancé mon appel au Monde.

Ce fut réconfortant car les propositions d'aide furent nombreuses.
Un honorable maitre nain Gardien des Runes et une magnifique elfe Maître du Savoir arrivèrent sur place rapidement et m'escortèrent jusqu'au fond des Marais. Une demi-heure plus tard, j'avais les 6 souvenirs en poche, et, accessoirement engrangé - enfin admirer - l'élimination des 6 esprits cruels qui me manquaient pour valider une quête de 1ère Année. Merci à eux !



Me voici maintenant de retour chez moi. Un cochon, une biche, un corbeau, un chien, un poney et un vache landaise, sont venus agrandir ma ménagerie déjà bien chargée.  Je me repose, assise dans mon fauteuil et fumant une bonne pipe, en les regardant s'amuser.
Je les ai bien gagnés !

_________________
Carpe Diem - Profitez du jour présent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Chasses au trésor de Waldo Gargouille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie - Dans les pas de Bilbo - :: Carnets de Voyage :: Allers et Retours-
Sauter vers: