Confrérie - Dans les pas de Bilbo -

Lotro - serveur Sirannon - Confrérie RP d'Estel, réservée aux nains et aux hobbits. Comme Bilbon Sacquet, leurs Petits-Pas peuvent les amener dans les plus grandes aventures !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La révolution des images des Petits-Pas ... Pour tous ! - Cliquez... Admirez !
Tout ce que nous devons décider, c'est que faire du temps qui nous est imparti...

Partagez | 
 

 La fin d'une époque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SalledArmes
Patriarche
Patriarche
avatar

Masculin Messages : 103
Date d'inscription : 03/08/2014
Emploi/loisirs : Gardien - Armurier

MessageSujet: La fin d'une époque   01/03/16, 12:22 pm

La fin d'un rêve... et de bons moments :

Notre Confrérie... Ma Confrérie... traverse un passage à vide depuis le départ de maitre Thorhom.
Quand le navire prend l'eau, les rats quittent le bord...
Ce n'est pas que ceux qui l'ont créée ont quitté la Terre du Milieu. Non, ils sont toujours présents et actifs, avançant à leur rythme au devant de Sauron.
Simplement, l'envie de partager tout ce que nous avons, tout ce que nous sommes, n'a pas résisté à la déception.
L'envie de recruter a disparu. Perdre du temps à chercher, s'adapter aux nouveaux, s'occuper d'eux... pour qu'ils disparaissent un beau matin sans crier gare... C'est déprimant.
Nous sommes revenus à ce que nous étions au départ. Un groupe d'amis qui s'entendent bien - et se connaissent bien -  et qui, grâce à la Confrérie, se facilite l'aventure et l'artisanat en partageant ce qu'ils trouvent.

Quelques temps après que Thorhom soit parti, je l'avais rencontré par hasard.
J'avais enregistré notre discussion.
Parce qu'elle clarifie les choses, parce que je veux m'en souvenir, je vais la mettre ici presque intégralement.
Je ne vais censurer que le passage dévoilant les créateurs.
Je ne comprends pas ce besoin de savoir qui il y a derrière tel ou tel membre, ou les relations familiales entre les uns et les autres.
Pire, cela me dérange de le savoir. Par peur de froisser l'un, je ne parviens plus à être honnête avec l'autre. L'hypocrisie réapparait alors que je souhaitais pouvoir, ici, m'en affranchir...

### Capture de discussion : Général 17/10, 08:40 PM ###
Thorhom vous dit : 'mes respects patriarche.'
Vous dites à Thorhom : 'mes amitiés, Thorhom'
Vous dites à Thorhom : 'je ne sais que dire... trop ou pas assez... alors...'
Thorhom vous dit : 'optez pour le trop'
Vous dites à Thorhom : 'trop de questions . pas assez de réponses. une grande tristesse.. et de la désillusion..'
Thorhom vous dit : 'je pense, qu'il nous faudra échanger longuement. je répondrai a chacune de vos questions.'
Vous dites à Thorhom : 'et souhaitez-vous le faire maintenant ?'
Thorhom vous dit : 'si vous voulez, j'ai quelques minutes devant moi.'
Vous dites à Thorhom : 'si vous pouvez répondre en quelques minutes à cette question.. Pourquoi ? Pourquoi être parti ? pourquoi avoir renvoyé nos courriers sans les ouvrir ? pourquoi ne pas en avoir parlé ? et pourquoi nous battre si froid depuis comme si nous vous avions fait un tord considérable ?'
Thorhom vous dit : 'ou la la..moults question d'un coup. je vais y répondre point par point.'
Thorhom vous dit : 'je suis parti car je ne trouvais plus ma place en tant qu'officier dans la confrérie.'
Thorhom vous dit : 'En ce qui concerne les courriers, j'ai fait la manipulation de transfert de monde sans les ouvrir...je les ai perdus dans le transfert.'
Thorhom vous dit : 'j'ai oublié d'ouvrir la boite avant le transfert..'
Thorhom vous dit : 'je ne voulais offenser aucun petits pas, si je l'ai fait, je m'en excuse. et si je vous ai personnellement offusqué, acceptez mes excuses. mais comme dis précédemment, je ne trouvais plus mes marques comme officier'
Vous dites à Thorhom : 'c'est tout ? maladresse des uns et des autres et malentendus ?'
Vous dites à Thorhom : 'si oui, je vais répondre. sinon, je vous écoute jusqu'au bout'
Thorhom vous dit : 'j'avais expliqué a jolyfleur ma maladresse avec la boite aux lettres.'
Vous dites à Thorhom : 'elle ne nous a rien dit.. ou plutôt, ce qu'elle nous a dit renforçait notre incompréhension'
Thorhom vous dit : 'elle est maladroite, la jeunesse certainement'
Vous dites à Thorhom : 'dans ce cas, ce fut bien dommage. Bien, je vous réponds'
Thorhom vous dit : 'allez y'
Vous dites à Thorhom : 'votre place était essentiel dans la confrérie,Il est possible que vous ne vous en soyez pas rendu compte. Dans ce cas, il fallait venir m'en parler. Je vous l'avais dit : vous étiez l'âme de la Confrérie, celui qui lui donnait ce petit quelque chose de particulier. Et comme vous étiez souvent là en journée, et pas les autres , c'était parfait et important.'
Vous dites à Thorhom : ': Depuis votre départ, la confrérie se meurt. Nous avons un mal fou à préserver l'esprit Petits-Pas, bousculés et remis en question par des gardiens pressés comme Kogndurr. Zkroin est rarement présent, Jasp manque de finesse. C'était vous le pilier.'
Vous dites à Thorhom : 'Lorsque je vous avais demandé de redécorer la Maison de Confrérie, vous ne m'avez rien dit. Pourtant, cela aurait du vous montrer votre importance. L'action ne fait pas tout. Le fait d'être là, d'orienter les discussions, d'avoir le bon mot, est plus qu'important dans notre style.'
Vous dites à Thorhom : 'Concernant les courriers, je vous avais écrit cela. Jasp vous avait présenté des excuses pour son erreur de transcription. elle parlait à Kogndurr et a écrit votre nom. elle culpabilise depuis , surtout que la jeune Jolyfleur, pas si naïve que ça, lui en a remis une couche en disant quelque chose du genre que Jasp avait été la goutte d'eau qui a fait débordé le vase'
Vous dites à Thorhom : 'Depuis, un climat de suspicion règne. Jasp en est la cible. même ses expéditions sont remises en question par Kogndurr qui veut faire venir des grands, et Jolyfleur - qui ne nous a jamais rien dit comme excuse sur vous mais entretient bien finalement l'impression d'un ressentiment...'
Vous dites à Thorhom : 'Bref, joli gachi. Parait qu'il y a une histoire de reroll aussi ?'
Thorhom vous dit : 'et bien, croyez moi, mais je ne pensais pas que mon départ aurait un tel impact. loin de moi l'idée.'
Thorhom vous dit : 'quant aux rerolls, oui. j'avoue qu'a la fin je me perdais un peu avec les uns et les autres.... qui est qui ....'
Vous dites à Thorhom : 'eh bien si.. j'en ai d'ailleurs raz le bol moi-même. J'ai l'impression que les loups sont lâchés et surveillent la chute de la confrérie... et vu ce que vous venez de me dire, va falloir que je surveille de près cette innocente Jolyfleur qui ne l'est pas tant que ça finalement.'
Vous dites à Thorhom : 'mais les rerolls, on s'en fiche ! je ne cherche même pas à savoir. Sauf quand deux personnages sont de même niveau. Kogndurr a retiré ainsi Barbedefeu et s'en sert pour foncer vers les hauts niveaux. Tant qu'ils sont des vraix Petits pas et ne se font pas d'ombre dans les mêmes expéditions, quelle importance cela a t'il ?'
Vous dites à Thorhom : 's'ils sont bien utilisés, on ne devrait même pas s'en rendre compte !'
Vous dites à Thorhom : 'd'autre part, il est évident que nous avons tous des rerolls. mon 1er perso est un capitaine. je l'ai toujours. je suis donc un reroll. idem pour jasp qui avait une chasseuse humaine avant'
Thorhom vous dit : 'sauf qu'a la longue cela se ressent.... et pour les tiers ( jolyfleur, hundoin, kogndurr, Et moi meme) parfois, cela pèse et l'on se pose des questions...'
Vous dites à Thorhom : 'd'autre part, nous sommes en compte premium, donc nous avons presque tous, je suppose des personnages jetables..'
Vous dites à Thorhom : 'quelles questions ? sur qui ? sur quoi ?'
Vous dites à Thorhom : 'sur le groupe de base, c'est ça ?'
Thorhom vous dit : 'patriarche, ce que je veux vous expliquer, c'est qu'on a l'impression que derriere la confrerie, se cache 1, 2 ou trois joueurs, a la limite on s'en fiche, mais ne pas le dire ou l'expliquer peut peser...'
.......

Vous dites à Thorhom : 'cela répond-il à vos questions ? il est certain que nous avons une certaine complicité entre nous, et que nous assistons aux expéditions des uns ou des autres. est-ce un mal ?'
Vous dites à Thorhom : 'croyez vous qu'à mon âge, je me serait lancer seul là dedans ?'
Thorhom vous dit : 'patriarche, il ne s'agit en aucun cas de reproches. je tente de vous expliquer que cette complicité peu avoir un effet secondaire vis a vis des autres joueurs.'
Vous dites à Thorhom : 'je comprends. On forme un clan soudé. et cela peut être désagréable. mais,'
Vous dites à Thorhom : ':j'ai fait bien attention pour qu'il y ait d'autres décideurs, d'autres intervenants, je ne demande que ça ! que des gens prennent de la place, se lancent, aient des initiatives... comme vous avec vos écrits, et vos bons mots.. mais qui a réagit ?'
Thorhom vous dit : 'ça démarre d'une noble intention, mais vous trouverez plus souvent des moutons que des bergers..'
Vous dites à Thorhom : 'exactement. alors, qu'y puis-je si le groupe de base reste assez stable et soudé alors que les autres se dispersent, partent ou ne viennent que pour les expéditions. c'est grâce à ce groupe que la confrérie survit. il y a tous les artisanats et une présence régulière, même courte.'
Thorhom vous dit : 'je sais tout cela...mais prenez conscience que cela pèse aussi...et que l'on peut ressentir une certaine exclusion'
Vous dites à Thorhom : 'je comprends mais qu'y puis-je ? à vous de créer des liens, de recruter éventuellement, que sais-je ? je ne peux pas détruire ce groupe de base !'
Vous dites à Thorhom : 'tenez aujourd’hui hui.. seuls présent ...'
Thorhom vous dit : 'presque, je suis là.'
Vous dites à Thorhom : 'salinas, jolyfleur et le groupe de base sauf thorakin en congé..'
Vous dites à Thorhom : 'Hundoin, 6 jours. kogndurr 1 jour / brilo 3 jours. on a un nouveau. on va le laisser tout seul ?'
Thorhom vous dit : 'patra'
Vous dites à Thorhom : '??'
Thorhom vous dit : 'mes doigts font des nœuds'
Thorhom vous dit : 'désirez vous que nous reprenions cette conversation demain ou lundi soir ?'
Vous dites à Thorhom : 'Que pourrai-je ajouter ? je vous ai dit des choses que je ne souhaite pas que les autres connaissent. à vous de juger si cela répond à vos questions.'
Vous dites à Thorhom : 'de toutes manières, ma question va être simple, sachant cela , comptez vous revenir ou non ?'
Thorhom vous dit : 'non'
Thorhom vous dit : 'mais sans aucune rancœur envers qui que se soit... et si le besoin s'en fait sentir, je reste a votre disposition'
Vous dites à Thorhom : 'alors, il ne sert à rien de s'expliquer davantage. je ne détruirai pas la famille ni mes amis pour maintenir une confrérie. et je vous demanderai de ne pas divulguer ces informations. Moi, je vous en veux un peu. Je ne comprends pas, c'est comme ça. Bien entendu, si vous voulez participer à nos expéditions, vous serez le bienvenu. et vous savez comment vous inscrire.'
Thorhom vous dit : 'je vous comprends et j'aime votre franchise. Quant à nos dires, ils resteront sceller ici.'
Vous dites à Thorhom : 'Très bien , je vous souhaite de trouver une confrérie qui vous convienne. et vous aurez toujours votre place dans la notre.'
Vous vous inclinez bas devant Thorhom.
Thorhom vous dit : 'je ne cherche pas de confrérie. si je dois un jour en réintégrer une, ce sera la votre..'
Vous dites à Thorhom : 'si on existe encore..'
Thorhom vous dit : 'a bientôt'
Vous dites à Thorhom : 'à bientôt maitre Thorhom'
Votre ami(e), Thorhom, s'est déconnecté(e).

_________________
On apprend par ses erreurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danslespasdebilbo.forumactif.org
Thorhom
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 15/09/2014
Emploi/loisirs : Gardien

MessageSujet: Re: La fin d'une époque   17/05/16, 02:01 pm

Je désire juste rebondir sur cet échange. Car mes propos n’ont pas été compris. Peut être me serais-je mal exprimé….ou bien m’aura-t-on mal compris.
Alors, par respect pour mes anciens compagnons, je désire éclaircir mes dires.

A aucun moment je n’ai ressenti le désir de savoir QUI était dernière chacun d’entre vous. Homme, femme, adulte, enfant, joueurs solitaire, en couple ou en famille …. La liste pourrait être longue. C’est justement ce voile mystérieux qui fait en partie le charme de votre confrérie et qui instaure un respect naturel entre chacun de vous. Pas de préjugés, pas de discrimination. J’aimais cela…

Ce que j’ai tenté d’expliquer, c’est qu’en tant qu’officier, j’aurai aimé savoir si parmi les petits-pas de votre confrérie, certains officiers disposaient d'un Re-roll dans cette même confrérie. Rien de plus. Cela n’aurait nuit en rien a nos rapports et a nos dialogues RP. Mais juste faciliter un peu plus les échanges lorsque le personnage officier n’est pas connecté. Je peux comprendre que votre confrérie soit, à la base, un groupe d’amis, et que certaines choses doivent ne pas être citées. Je respecte ce choix. Mais cela fini par nuire, la confiance s’élime peu à peu, et l’on se pose des questions. Et oui, j’ai douté du bien fondé de ma présence au sein de votre groupe et de ma réelle intégration en tant qu’officier.

Voila, je ne souhaite nullement vous convaincre du bien fondé de mon départ et je ne caresse même pas l’espoir d’être compris, mais je tenais que les choses soient dites clairement.

Sachez que j’ai particulièrement apprécié le « style petit pas » et ne changez rien sur votre manière de partir a l’aventure.

Je vous souhaite bon vent pour l'avenir

Enfin, il ne s’agissait nullement du départ d’un rat qui sentait venir le naufrage…. *rire* … Un rat roux à 13 tresses…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onstock
Protecteur de la Confrérie
Protecteur de la Confrérie
avatar

Masculin Messages : 16
Date d'inscription : 03/08/2014
Emploi/loisirs : Cambrioleur

MessageSujet: Re: La fin d'une époque   13/10/16, 02:57 pm

Dommage que vous nous ayez quitté, sacré nain aux tresses magiques... Je vous aimais bien.
Je ne pense pas que le Patriarche parlait de vous pour "les rats", mais plutôt, si j'ai bien compris, que vous étiez le véritable capitaine de ce navire, et que votre départ a entraîné la débandade de l'équipage.
Enfin, la roue tourne et la Confrérie est revenue à son port d'attache. Je m'y trouve toujours bien. C'est plus calme en tout cas ( rires).
Et que notre nain têtu fasse de belles rencontres, de farouches combats et de bonnes ripailles ! Et ne se perde pas en chemin... Ce serait bien dommage pour la Terre du Milieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitar
Seigneur et modérateur
Seigneur et modérateur
avatar

Masculin Messages : 62
Date d'inscription : 05/08/2014
Emploi/loisirs : Gardien des runes - Historien

MessageSujet: Une nouvelle année   12/04/17, 05:33 pm

En cette nouvelle année 3022 du troisième âge, ( 2017 pour les Grands-gens),
notre Confrérie tourne à effectif réduit.
Essentiellement parce que nous ne recrutons pas, par décision collégiale.

Le changement de serveur entre Estel et Sirannon a eu un effet dévastateur.
Outre la perte des membres épisodiques de notre Confrérie qui n'ont pas suivi le déménagement, le désappointement et les inquiétudes occasionnés par cet énorme changement ont créé des tensions que nous n'avons pas su anticiper, ni apaiser.

Peu à peu, des Petits-Pas sont rentrés chez eux et n'ont plus parcouru la Terre du Milieu en quête d'aventures.

Recruter de nouveaux membres dans cet univers de Sirannon beaucoup plus cosmopolite qu'Estel s'est avéré laborieux et décourageant.
La course à l'expérience vite - et mal - acquise est omniprésente.
Faire des instances derrière des niveaux 100 ou 105 qui font tout le travail est généralisé.
Sirannon compte énormément de combattants de très haut niveau - pas toujours de qualité, d'ailleurs - et fort peu de courageux aventuriers de niveau intermédiaire qui avancent progressivement dans leurs explorations.
Nos quelques tentatives se sont soldées par des passages éclairs d'individus qui nous ont quittés sans tambour ni trompette - et sans explication ni adieu - aussi vite qu'ils avaient accepté d'intégrer notre Confrérie.
Ne nous plaignons pas ! Aucun d'eux ne nous a fait de tord.

Les Petits-Pas restants se sont organisés. Il leur a fallu cependant un peu de temps.
Ils continuent maintenant tranquillement leur progression, s'associant avec d'autres petites Confréries amies pour effectuer les instances dans notre style particulier et selon nos principes.
Après tout, il suffit d'être 5 ou 6 pour accéder à peu près partout.

Un jour, peut-être, l'envie nous reprendra de partager avec des nouveaux venus notre vision de la Terre du Milieu.

Mais, après avoir modifié les centaines d'images de notre bibliothèque en relisant tous les registres, je me suis rendu compte d'une chose...
Nos deux années d'âge d'or reposait sur le charisme, la gentillesse et l'humour d'un seul individu... Inimitable, difficilement remplaçable.
Un nain roux, bourru et têtu, aux treize tresses...
Nous n'avons pas su le retenir.
Espérons que les Ombres d'Angmar ne se soient pas emparées de lui, car il restera toujours cher à nos cœurs.

_________________
La fin n'a pas encore été écrite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin d'une époque   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin d'une époque
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie - Dans les pas de Bilbo - :: Carnet des Intendants :: Maison de Confrérie-
Sauter vers: