Confrérie - Dans les pas de Bilbo -

Lotro - serveur Sirannon - Confrérie RP d'Estel, réservée aux nains et aux hobbits. Comme Bilbon Sacquet, leurs Petits-Pas peuvent les amener dans les plus grandes aventures !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La révolution des images des Petits-Pas ... Pour tous ! - Cliquez... Admirez !
Tout ce que nous devons décider, c'est que faire du temps qui nous est imparti...

Partagez | 
 

 Barad Gularan - un défi difficile !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jasp Forest
Seigneur
Seigneur
avatar

Féminin Messages : 141
Date d'inscription : 04/08/2014
Emploi/loisirs : Chasse - Exploration

MessageSujet: Barad Gularan - un défi difficile !   30/09/15, 01:55 am

Barad Gularan - un défi difficile !

Première expédition  :



Ce premier contact s'est soldé par un échec. Mais, il y a eu de bons moments !

Partis de Garth Agarwen, Zkroin, Kogndurr, Hordin, Salinas et moi-même, 3 nains et 2 hobbits, avons décrypté les méandres des sentiers perdus autour de Barad Gularan, afin de trouver sans trop de détours la Tour de Minas Deloth.
Les rencontres en chemin nous ont chauffé le sang.

       -          

Et c'est déterminés et le cœur confiant que nous avons franchi la porte de la Tour.



Sous le commandement de notre avisé Zkroin, nous avons progressé dans cette bibliothèque.
Nous avons éliminé ces armures spectrales qui semblaient tout droit sorties des livres anciens. Ces livres sont drôlement nombreux et presqu'aussi grands que nous !
Puisqu'elles tenaient tant à donner leur vie pour la gloire d'Angmar, on les a exaucées...
Quand aux sorcières, leur tunique blanche n'en font pas des anges...

          -                

Bien que ce soit le Roi-Sorcier qui l'ait édifiée, je la trouve fort bien construite, cette bibliothèque. Bon, la lave sous les grilles ouvragées de la pièce principale est d'un goût douteux, mais le bâtiment présente ainsi une température fort agréable. Le maintien intact des grandes dalles au sol et des moellons des murs prouvent la qualité des bâtisseurs. Les dorures sont finement ouvragées. Tout cela me semble avoir été le travail de nains, certainement fait prisonniers et qui sont morts à la tache, mais qui ont laissé ainsi un digne témoignage de leur passage !
Et les tentures aux murs ... En tissu lourd mais souple... D'un rouge qui reflète la lumière...  Elles renvoient les tapis tissés au rang d'accessoires !
Ah ! Si mon sac avait été moins chargé et s'il n'y avait pas eu autant de toiles d'araignée, j'en aurai bien pris quelques coupons pour agrémenter mon smial...

A l'étage, on a fait face à un de ces types prétentieux qui portent une de ces capes à capuche rouge, à l'instar des nazguls, croyant sans doute en tirer l'invincibilité de leurs maîtres, et effraient ainsi le bon peuple et les enfants. Mais l'habit ne fait pas le moine. ( Après tout, moi-aussi, j'ai une belle cape rouge ! ). Et le Chambellan Wisdán dut constater que, bien que nous soyons petits, nous n'avions guère peur de lui.



Il y avait des beaux objets dans son coffre..
Il faut absolument que je rajoute des poches à ma besace ! J'ai ramassé tout un tas de mathoms étonnants en ce lieu, mais j'ai dû, bien à regret, me débarrasser d'une bonne partie d'entre eux par la suite. Impossible de se servir d'un arc quand on a les bras chargés... Les nains sont plus malins, ils les glissent dans leurs chausses. Du coup, on a l'impression qu'ils s'épaississent au fur et à mesure de l'expédition...



Et nous voilà devant le Chef des Gardes de Minas Deloth, bien planté devant la porte de la Salle d'Invocation.
-" Moi, Forvengwath, je ne vous laisserai pas passer ! Je ne suis pas comme ces minables ! "



Vantard !

La Salle d'Invocation.
Les prêtresses, concentrées sur leur tâche, ne nous remarquent pas de suite. Nous avons le temps d'examiner les lieux.



Non mais, vous avez vu ces tentures ! Et pas moisies par les araignées, celles-là !
C'est alors que je réfléchis au moyen d'en récupérer quelques mètres que je remarque le machin tout maigre à grandes cornes/griffes/pattes...  qui flotte au-dessus d'une fenêtre de lave.
Tiens ? C'est lui le démon Udunion ? Au moins, on ne se fera pas un torticolis. Il n'est pas trop grand...

Mulvuire, la grande prêtresse, nous repère et déclenche l'assaut à grands cris de rappel.



Et ça déboule de tous les côtés... Mais pourquoi faut-il qu'ils crient tout le temps leur allégeance ? Est-ce qu'on crie, nous ?
Les nains hurlent peut-être un petit peu sous l'effort...  les chants du ménestrel ressemblent parfois ( souvent ? ) à des égosillements...  mais, enfin, on n'entend pas " Ma vie pour la gloire des Petits-Pas !"
( Je devrais peut-être effacer ce passage. Ça va donner des idées au Patriarche...)

C'est ensuite que les choses se sont gâtées.
Il a d'abord fallu bien comprendre le mécanisme des sceaux et des trois objets contrôlant le démon, et décoder ses divagations afin de prévoir ses intentions.
Les gardiens ont dû trouver une stratégie pour aller au contact sans être bruler par la lave sous-jacente.



Mais, malgré notre coordination et notre concentration, l'un de nous, comme choisi au hasard, sombrait soudain inexplicablement dans l'inconscience. Et, dès que nous diminuions notre puissance d'attaque, ce fichu démon se régénérait !
A cinq, nous arrivions presque à l'achever. Réduits à 4, il reprenait des forces. Un des nôtres s'évanouissait encore, et cela sonnait rapidement la fin de l'affrontement pour les trois derniers combattants.
Nous essayâmes jusqu'à l'épuisement de nos forces. En vain.
Nous ne comprenions pas.



Il est toujours désagréable de finir une expédition sur une défaite.
De la même façon que nous partageons notre satisfaction après une victoire, nous avons besoin de partager nos désillusions.

Et c'est en Evendim que nous avons trouvé le réconfort.
Avec de la musique et le retour inespéré d'un grand ami...

          -            

Et vous savez quoi ? Le Prince Potiron n'a jamais vaincu Udunion ! Si ce n'est pas un défi, ça !!

_________________
Carpe Diem - Profitez du jour présent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasp Forest
Seigneur
Seigneur
avatar

Féminin Messages : 141
Date d'inscription : 04/08/2014
Emploi/loisirs : Chasse - Exploration

MessageSujet: Suite et Fin !   11/10/15, 12:51 am

Deuxième expédition :

On ne pouvait pas accepter notre défaite.
Les Petits Pas sont fiers, à défaut d'être orgueilleux, et très persévérants !

Maitre Zkroin avait fait des recherches et trouvé dans d'obscurs parchemins l'explication de notre défaite. La malédiction !
" Udúnion a le pouvoir de nous maudire! Il place sur n'importe qui dans la salle, à n'importe quelle distance, une Blessure ou une Peur, d'une durée d'une poignée de secondes, qui est fatale à l'expiration de ce délai."
Attends donc de voir la malédiction des petits-Pas, espèce de mante-religieuse bizarroïde !

Nous y sommes donc retournés.
Nous n'étions toujours que cinq, sauf que Maitre Hundoin avait remplacé maitre Hordin. De Niveau 57 à 61.

Maitre Zkroin nous avait apporté tout un tas de potions fort efficaces contre la peur et les blessures.
Il nous a mené tambour battant jusqu'à la porte de la Salle d'Invocation.
Pas une hésitation ! Pas un faux pas !
Enfin, presque.. Un des nains a loupé les escaliers descendant de l'étage et a fait une belle chute de 6,50 m... directement sur la tête d'un angmarin qui a ainsi amorti le choc, et ne s'en est pas remis. Une nouvelle technique de gardien, parait-il...

Là, notre leader avisé nous a tous briefé longuement sur le rôle de chacun, les précautions à prendre, nous motivant de paroles fortes et encourageantes.
Suite à notre échec, il avait longuement compulsé vieux parchemins et registres de combat.
Quand il fut certain que tous avaient compris, et que la rage était dans nos cœurs, il poussa la grande porte.

Ce qui suivit fut un grand combat !
Chacun donna tout ce qu'il avait, chacun crut voir sa fin venir et le combat perdu...
Concentrés sur notre tache, sur les actions que nous devions déclenchées, les potions qu'il fallait avaler à temps, nous n'avions ni le temps, ni la possibilité de nous inquiéter des autres, et encore moins de prendre des photos...  
Notre Maitre des Runes tentait au mieux de nous soigner entre deux attaques.

Mais, alors que notre fin nous semblait si proche, Udunion fit un faux-pas. Il se déplaça de son centre de lave pour venir à nous.
Loin des flammes, les gardiens reprirent de la vigueur, le ménestrel arracha des cris de sa harpe, le gardien des runes alterna violemment foudre et soin, et j'envoyais mes dernières flèches avec rage.
Ce fut l'assaut du désespoir !
Et ce fut la fin du démon !  

Sur le moment, nous n'y avons pas cru. Nous sommes restés quelques instants autour de lui, silencieux, à attendre qu'il se relève.
Et puis, le petit rire moqueur de Salinas a résonné, les gardiens nains se sont mis à pousser leur cris de défi et de victoire, j'ai sauté de joie et maitre Zkroin a fait un grand sourire satisfait.

Nous l'avions vaincu. La salle devenue vide l'atteste !



Kogndurr se mit à chercher désespérément un coffre plein d'or. Sans résultat. Pas de richesses à glaner dans cette victoire.
Mais nous avions mieux ! Un trophée rare et magnifique !
Les épées enflammées d'Udunion à exposer dans nos maisons !


Chez Salinas - Petite fête de victoire.

Et la fierté d'avoir réussi... " Pour la gloire des Petits-Pas !! "

_________________
Carpe Diem - Profitez du jour présent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Barad Gularan - un défi difficile !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie - Dans les pas de Bilbo - :: Voyages inattendus de la Confrérie :: Expéditions guerrières :: Compte-rendus-
Sauter vers: