Confrérie - Dans les pas de Bilbo -

Lotro - serveur Sirannon - Confrérie RP d'Estel, réservée aux nains et aux hobbits. Comme Bilbon Sacquet, leurs Petits-Pas peuvent les amener dans les plus grandes aventures !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La révolution des images des Petits-Pas ... Pour tous ! - Cliquez... Admirez !
Tout ce que nous devons décider, c'est que faire du temps qui nous est imparti...

Partagez | 
 

 Annuminas, le port envahi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jasp Forest
Seigneur
Seigneur
avatar

Féminin Messages : 141
Date d'inscription : 04/08/2014
Emploi/loisirs : Chasse - Exploration

MessageSujet: Annuminas, le port envahi.   02/08/15, 07:50 pm

Annuminas - première approche.

Nous étions 6 vaillants Petits-Pas.
Dont cinq nains.
Les Hobbits, plus primesautiers, avaient préféré se consacrer au Festival d'été.
C'est bien fiers et décidés que nous avons quitté Bree pour rejoindre l'Evendim.



Il y avait 3 gardiens : Maitre Hundoin, notre leader déterminé de niveau 56, Maitre Thorhom aux 13 tresses porte-chance ( niveau 51 ) et le solide Maitre Kogndurr ( niveau 55 )
            2 chasseurs : l'élégant Maitre Hugir, le plus puissant d'entre nous ( niveau 65 ), et moi, la hobbite toujours stressée de niveau 57,
            et, enfin, notre honorable Maitre des Runes, Zkroin, si doué pour nous soigner. ( niveau 58 )

De Tinnudir, nous avons galopé à bride abattue jusqu'à l'avant-poste des Rôdeurs à Men Erain.
Nous leur avons confié nos poneys et nos chèvres.



Nous nous sommes échauffés sur quelques pillards et quelques Kergrim qui croyaient pouvoir s'opposer à nous.
Quand la Porte d'Annuminas se dressa devant nous, nous étions fin prêts !

C'est avec brio qu'Hundoin, épaulé par ses compères Thorhom et Kogndurr, nous mena jusqu'au point chaud de Gwaelband.
Bien que les Rôdeurs souhaitaient nous remercier de leur avoir rendu la maitrise du lieu, nous ne nous attardions pas.
Et puis, il n'offrait que de l'eau...
Et, comme le dit maitre Thorhom, il y a déjà bien assez d'eau ici !

Méthodiquement, comme une vague déferlante, nous sommes montés à l'assaut de la ville, les gardiens se jetant sur les porteurs d'épée, les chasseurs décimant les archers, et maitre Zkroin gardant à l’œil notre santé tout en balançant de grands éclairs dévastateurs.

        -          

Ha, ce fut une belle grimpette ! Emportés par notre élan, nous en profitâmes même pour mettre à terre quelques Gorthorogs mal embouchés.

Nous fîmes une pause collation au campement d'Echad Garthadir. L'exercice, ça creuse ! Et mes amis nains avaient bien soif ! La bière était au rendez-vous...

Le moral au beau fixe, le ventre plein, comment voulez-vous que ces Angmarims au teint blafard nous résistent ?
Ce fut sans difficulté que nous rendîmes aux Rôdeurs le point chaud de Clorhir.

La porte des Jardins de Glinghant se dressait devant nous.
Et c'est là que les ennuis commencèrent...

Les forces des ténèbres s'attaquèrent d'abord à notre leader en l'empêchant d'entrer dans les lieux.
Rien à faire ! Maitre Hundoin, non détenteur du passe-droit nécessaire, dut à contre-cœur rebrousser chemin.
Puis, ce fut le gobelinternet de notre maitre des runes qui feignit de rendre l'âme, le traitre !

Nous n'étions plus que quatre.
Mais les Petits-Pas ne se résignent pas si facilement !
Après un moment de réflexion autours d'un feu improvisé, je partis dans Annuminas à la recherche d'un aventurier isolé prêt à nous rejoindre. Je ramenai un champion nain ( niveau 48 ).
Par égard pour lui, ( et un peu par prudence ) , nous entrâmes dans le jardin au niveau 52.

Ah, ce ne fut pas facile.
D'abord, il y avait de l'eau. Beaucoup d'eau. Et beaucoup d'eaux sombres dans l'eau. Et qui restaient dans l'eau en nous bombardant de boules d'eau au pouvoir destructeur.
De l’Eau !!! Si encore cela avait été de la bière !
Malgré nos encouragements et le soutien de Pouic-Pouic, Thorhom renâclait à faire trempette.
Il usait de son arbalète du bord des bassins, s'approchant, s'éloignant, se rapprochant d'un pas décidé, et reculant au dernier moment devant le plongeon.
Comme il nous en fit une démonstration durant un moment d’accalmie, l'eau, c'est fait pour pêcher !
En plus, c'était quoi cette eau ? même pas de poisson dedans !

Puis, à mi-parcours, notre champion venu en renfort dut nous quitter, appelé sur d'autres obligations.

Le grand Œil était sur nous... Continuer à quatre ?
Les deux premiers bassins furent cependant nettoyés, mais les deux derniers s'annonçaient comme étant plus difficiles...
Pas de poisson, plus de bière, mes tourtes toutes détrempées... J’eus un moment de découragement.

Un cri sur fond de chute d'eau... " Zkroin est revenu !" .
Le soulagement est immédiat. Nous nous précipitâmes tous à sa rencontre afin de lui assurer le libre passage.
Quelques tapes dans le dos... Une histoire de gobelinternet fouetté revenu miraculeusement à la vie - le traître ! , le récit de nos difficultés raconté en désordre et dans un beau tohu-bohu joyeux...
Bref, c'est le cœur léger et plein de courage que nous nous attaquâmes aux derniers bassins !



Il n'y a pas à dire. Avec un soigneur comme maitre Zkroin, le combat est sacrément facilité !
Les spectres furent défaits, les arbres corrompus flambés et découpés en rondin.
Ningon qui se croyait maître des lieux n'en revint pas ! Il retourna dans ses profondeurs spectrales.
Il ne nous restait plus qu'à purifier l'eau des bassins.

        -        

La soirée s'est écoulée. Nous avons fêté notre victoire en musique avec quelques chopines.
Nous nous sommes donnés rendez-vous pour nettoyer les bâtiments encore occupés par les Angmarims.

Lorsque tous mes compagnons eurent quitté notre Maison de Confrérie, je montais là-haut, près du moulin.



La grande migration nous permettra-t-elle de conserver ce lieu, cette entente ?

_________________
Carpe Diem - Profitez du jour présent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasp Forest
Seigneur
Seigneur
avatar

Féminin Messages : 141
Date d'inscription : 04/08/2014
Emploi/loisirs : Chasse - Exploration

MessageSujet: Les jardins de Glinghant - le retour !   10/08/15, 04:20 pm

Les jardins de Glinghant - le retour !


Eh oui ! Les Petits-Pas sont comme ça !

Maitre Hundoin possédait désormais la carte lui permettant d'entrer dans les jardins.
Pas question de le laisser en arrière !
Pas question de le laisser affronter ce lieu sans nous !
Et puis, notre première expédition avait été quelque peu chaotique, nous laissant un goût d'inachevé...

Nous étions à nouveau 6 aventuriers.
Maitre Kogndurr en moins, mais un invité en plus : Maitre Hordir, un courageux gardien de niveau 48 appartenant à une confrérie amie.

       -          

Après avoir laissé nos montures aux rôdeurs, nous avons investi Annuminas.
Notre leader, maitre Hundoin, ne laissait aucune échappatoire aux envahisseurs.

        -            

A la hauteur du camp du campement d'Echad Garthadir, nous avons entendu le bruit d'un affrontement.
Quelques vaillants rôdeurs s'étaient jetés à l'assaut du bâtiment voisin tenu par les angmarins et leurs gorthorogs.
Tous, sans aucune hésitation, nous avons couru leur prêter assistance.

]

Et le drapeau bleu des rôdeurs d'Esteldin flotta de nouveau aux mats.

L'indispensable pause collation à leur camp, et la négociation des biens pris sur l'ennemi, nous conforta dans notre bonne humeur.
Maitre Zkroin nous protégeait si bien que notre bourse, pour une fois, s’alourdit considérablement. Pas besoin de réparation d'équipement !
Une bonne ration de torgnoles, un Ventre plein et plein d'or en poche, voilà de quoi rendre un nain heureux !
( et moi aussi d'ailleurs !... L'influence des nains, sans doute... )

Clorhir fut repris, et tant qu'à faire, nous avons nettoyé toute la place sans coup férir.

]           -               

Le spectre Ningon fut si surpris de nous revoir si vite qu'il n'eut pas le temps de nous jeter ses sorts d'empêchement.
Nous sommes tous entrés au niveau 55, nous avons défait pas à pas tous ses sbires et avons gravi les marches des différents jardins.

           -                       -                        -           

Moi, je rigolais en douce... Aucun gardien ne s'est jeté dans l'eau. La hache à la ceinture, c'est à l'arc ou l'arbalète qu'ils combattaient du bord des bassins...
Des gardiens archers ?..... L'eau et les nains ne font vraiment pas bon ménage, hi hi ....

Au troisième bassin, nous reprîmes notre souffle. Et Thorhom décida de vérifier si ce bassin était plus prolifique que les précédents.
Ce fut une séance de pêche étonnante qui nous rapporta quelques perches et saumons.
( j'ai même cru entendre qu'un des pêcheurs avait trouvé un trésor... Mais sans certitude. Les poches des nains sont profondes et leurs gestes bien trop rapides ! )

              -                

Nous les avons fait grillés après la débandade du seigneur spectral. Agréable en-cas !

              -               

Nous aurions pu nous arrêter là.
Mais, nous étions tous encore bien en forme. ( Merci maitre des Runes ! )
Pas envie de quitter ses lieux, pas envie de nous séparer.

Alors, je les ai tous emmenés vers un lieu magique.
Tous ? Pas tout à fait, Thorhom résistait encore et toujours à l'eau... et notre destination était une île....
Il fut bien difficile de le persuader de quitter la rive et de nous rejoindre.

         -            

C'est cependant tous ensemble que nous finîmes la soirée, allongés sur le sable, le ciel étoilé sur nos têtes, une vue magnifique qui s'effaçait peu à peu dans la pénombre, un air de musique douce pour bercer nos pensées, du tabac et de la bière à volonté !

         -          

Haaaaa !! Que c'était une belle soirée !

_________________
Carpe Diem - Profitez du jour présent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hundoin
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Masculin Messages : 11
Date d'inscription : 11/01/2015
Emploi/loisirs : Gardien, fabriquant d'armes

MessageSujet: Re: Annuminas, le port envahi.   24/08/15, 10:08 pm

Annuminas – Haudh Valandil

Comme nous l’avions convenu, nous nous retrouvâmes à Bree, point de départ de notre aventure.

Tous étaient présents lorsque j’arrivais sur Bree... M’étant laissé aller à l’ivresse du combat, je n’avais pas vu le soleil descendre vers l’horizon, mais fort heureusement, ma fidèle chèvre est endurante et ne rechigne pas à courir de tout son souffle !

Après quelques moments de retrouvailles, de salutations et de mise au point sur l’expédition à venir, dame Jasp nous mena sans encombre jusqu’en Evendim par les chemins détournés qu’elle connaît si bien.

Nous chevauchâmes jusqu’à Men Erain où les rôdeurs nous reconnurent et nous proposèrent spontanément de garder à l’œil nos montures. Serait-ce là les prémices à la notoriété ?



Nous entamâmes donc la traversée des ruines d’Annuminas. Notre avancée était rapide… trop rapide… Dans le feu du combat, nous oubliâmes quelques temps les règles élémentaires qui font que nous allons si loin malgré nos petits pas. Fort heureusement, personne n’en a pâti et nous reprîmes plus sereinement la route après une brève pause à mi-parcours de notre objectif.

Les rôdeurs, depuis notre dernière expédition, avaient défendu avec brio les différents points sensibles des ruines.

       -                -      

       -        

Nous arrivâmes enfin devant les portes de Haudh Valandil. Tombeau de Valendil, fils d’Isildur et héritier du royaume d’Arnor.
Un nécromancien Angmarim du nom du Dolvaethor a profané ce sanctuaire et ramené Valandil d’entre les morts.



Le temps était venu de libérer l’esprit de Valandil et d’éliminer le malveillant. Nous entrâmes dans le tombeau … doucement …

L’air vicié et nauséabond rendait l’obscurité ambiante encore plus angoissante…

Une flèche décochée par mégarde, non pas par un chasseur mais par maître Thorhom, nous fit prendre la température des lieux… le combat allait être rude !

Un escalier nous mena dans une immense salle au centre de laquelle était bâti une grande structure composée de six chambres.
Maître Thorhom dût, à contrecœur, se résigner à mettre les pieds dans l’eau…



Avec une technique de combat traditionnelle mais efficace, nous avancions dans cette eau corrompue par les morts revenus grâce aux maléfices du nécromancien.
Maitre Kogndurr, maitre Thorhom et moi-même allions au contact des ennemis pendant que dame Jasp et maitre Hugir faisaient pleuvoir leurs flèches sur l’ennemi.
Aucun gardien n’eut à déplorer une blessure dans le dos !
Maitre Zkroin, de son côté, restait vigilant pour que personne n’ait à poser un genou à terre face aux limrafns, kergrims, grifferoches et autres chevaliers des Morelendils.

        -               -                   -      

Nous allumions les braseros les uns après les autres en éliminant méthodiquement chaque ennemi. Aucun n’en réchappa.
Une fois le sixième brasero allumé, nous entendîmes un vacarme métallique… la grille vers l’étage supérieur venait de s’ouvrir.

      -             -    

Nous montâmes donc les marches vers le tombeau royal. Quelques Limrafns erraient dans l’escalier mais n’opposèrent qu’une faible résistance.

Nous nous trouvions maintenant face à un pont… au bout duquel se dressait le nécromancien derrière un mur de feu. Mais… pour l’atteindre… nous allions devoir faire face à un obstacle de taille.
Un énorme kergrim nommé Brise-Tibias se dressait là et n’était pas enclin au dialogue.
Nous chargeâmes donc le monstre. Il cognait dur le bougre !
Nous dûmes nous y prendre à deux fois car ses coups nous expulsèrent hors du pont. Ce fût de justesse que les gardiens se rattrapèrent au rebord pour ne pas périr dans une chute qui s’annonçait longue.
Notre deuxième assaut fût le bon et le kergrim rendit son dernier souffle.

Dolvaethor recula non sans nous envoyer des dizaines de Limrafns de feu qui nous renvoyaient les dégâts qu’on leur infiligeait. Maitre Zkroin nous montra encore ses talents de soigneur.
Les poils de barbe frisèrent mais ce n’était rien comparé aux combats suivants.
Dolvaethor recula de nouveau et s’enfuit vers les dernières marches avec un rire macabre en nous laissant quelques uns de ces sbires.

        -      

Des squelettes et des gardes enflammés nous assaillirent. Le combat fût « chaud » et violent. Nos efforts combinés eurent finalement raison de nos assaillants.

Nous nous retrouvâmes finalement face à Dolvaethor et Valandil tenant sa tête dans sa main…



Les deux acolytes se tenaient là, face à nous. Il se dégageait d’eux une aura de terreur et d’effroi.
Ils n’avaient pas l’intention de nous laisser sortir du tombeau et leurs regards nous transperçaient, étudiant la moindre de nos faiblesses et de nos peurs.

Le combat fût d’une rare intensité.

        -        

Le trois gardiens derrière leurs boucliers fendant l’air et les chairs de leurs lames, dame Jasp et maitre Hugir transperçaient l’ennemi de leurs flèches acérées pendant que maitre Zkroin soignait les plaies et les brulures infligées par les colonnes de flammes et les boules de feu de l’ennemi.
L’air était devenu irrespirable. Chaque bouffée d’air nous brulait les poumons.
Les volutes de chaleur déformaient notre vision et rendaient le combat encore plus surréaliste. Le nécromancien utilisait des sorts d’immobilisation qui lui permettait de se désengager et de se soigner.

Finalement, Dolvaethor trépassa. Valandil tomba peut après son invocateur.



Nous étions épuisés… et roussis !

Dame Jasp, au début de l’expédition, nous avait fait miroiter un « surprise »… Nous lui rappelions gentiment mais en insistant ses paroles…

Et pour une surprise, ce fut une surprise !

Dame Jasp, aidée de notre amie Festival, nous fit l’immense surprise d’un buffet !



Il y avait de tout ! Viandes, légumes, fruits… mais surtout de la bière !
Après nous être restaurés et abreuvés, un peu d’herbe à pipe aida nos esprits et nos corps las à entamer quelques pas de danse sur quelques notes de notre chasseuse hobbite.

Nous passâmes un fort agréable moment!

Des fois, j’en viens à me demander si nous ne bravons pas tant de dangers uniquement pour arriver à ce moment où nous oublions tout et où nous nous adonnons aux plaisirs de faire la fête…

Vivement la prochaine aventure…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasp Forest
Seigneur
Seigneur
avatar

Féminin Messages : 141
Date d'inscription : 04/08/2014
Emploi/loisirs : Chasse - Exploration

MessageSujet: Final - Ost Elendil   21/09/15, 11:44 pm

Il nous restait à libérer la Salle du Trône d'Ost Elendil

Les gardiens nains Hundoin, Kogndurr et notre ami Hordin, étaient accompagnés de Zkroin, grand maitre des runes, et de deux hobbits : Salinas, le ménestrel charmeur et moi-même, Jasp aux flèches rapides, trop rapides...



Toute l'équipe avançait rapidement et sans inquiétude dans Annuminas, en direction du camp des rôdeurs.
Les gardiens nains ouvraient la marche, je suivais en décochant vivement mes flèches sur tout ce qui se présentait.

" Attention ! "

Trop tard ! Ma flèche est déjà partie...



Sur Sunath, un angmarim surpuissant !

Il n'a pas apprécié... et me l'a fait savoir sans tarder. Rien de telle qu'une Menace Itinérante pour vous remettre en place !
Là, c'est moi qui n'est guère appréciée, mais je n'étais plus en état de me plaindre...

Le palais d'Elendil d'Ouistrenesse n'est pas très grand : l'antichambre, la salle de Guloth avec ses six ailes symétriques et la grande salle du trône, mais le tout est toujours puissamment gardé par des spectres, des armures fantomatiques et des prêtresses.

En observant que toutes les fenêtres étaient hermétiquement occultées par de lourds rideaux, nous comprenons vite que ces adeptes des ténèbres n'aiment guère les rayons du soleil.
Nous sommes petits mais pas dénouer d'ingéniosité, et, chacun à notre tour, sautant la hache haute, lançant une flèche ou invoquant la puissance des runes, nous avons levé les rideaux et défait progressivement les gardiens des deux premières salles..

         -        

Quelle magnifique salle du trône ! Malgré le passage du temps, elle a su conserver son intégrité et ses couleurs.



Un peu surpris par une première attaque soudaine à contre-temps, nous réagissons vite avec un bel ensemble. Les combats s'enchainent et nous ne faiblissons pas. Armures fantomatiques, spectres et prêtresses subissent notre colère.

       -         

En bon dernier, quand tous furent occis, et alors que notre fatigue commençait à se faire sentir, leur seigneur, Balhest, vint se joindre au combat.

        -           

Il est coriace le bougre, et pas seigneur des ombres pour rien ! Mais les nains sont têtus et les hobbits bien agiles !
Le trône est pour notre leader Maitre Kogndurr qui peut se prendre un instant pour un grand roi des temps anciens ...

         -         

_________________
Carpe Diem - Profitez du jour présent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annuminas, le port envahi.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annuminas, le port envahi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie - Dans les pas de Bilbo - :: Voyages inattendus de la Confrérie :: Expéditions guerrières :: Compte-rendus-
Sauter vers: