Confrérie - Dans les pas de Bilbo -

Lotro - serveur Sirannon - Confrérie RP d'Estel, réservée aux nains et aux hobbits. Comme Bilbon Sacquet, leurs Petits-Pas peuvent les amener dans les plus grandes aventures !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La révolution des images des Petits-Pas ... Pour tous ! - Cliquez... Admirez !
Tout ce que nous devons décider, c'est que faire du temps qui nous est imparti...

Partagez | 
 

 Des nains à Garth Agarwen - la Forteresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SalledArmes
Patriarche
Patriarche
avatar

Masculin Messages : 103
Date d'inscription : 03/08/2014
Emploi/loisirs : Gardien - Armurier

MessageSujet: Des nains à Garth Agarwen - la Forteresse   14/02/15, 02:32 pm

  Par Portefaix.


Des nains... Au secours de la Fille Rouge...

Nous étions quatre, pas un de plus, pas un de moins !
Droit dans nos bottes, solides, trapus, plutôt malins.
Nous discutions, les besaces pleines, chope à la main.
Ce sera dur, mais nous y parviendrons, c'est certain !
Têtus, équipés, après tout, nous sommes des Nains !



Parvenus à Ost Guruth, par les chemins secrets des chasseurs,
C'est vers Garth Agarwen que nous nous dirigeons sans peur.
Maitre Thorhom ne craint plus l'eau, malgré le marais rouge,
Il a prévu un équipement adéquat, une tenue de pêcheur !

A nous de trouver l'entrée de la Forteresse de la fille rouge,
Et ce n'est pas une mince affaire dans ce dédale plein d'horreurs.



Nous y sommes ! Nous nous sommes bien échauffés derrière Maitre Hundoin
à travers ces ruines, contre les adeptes créotes et les flottantes eaux sombres.
Maintenant, les combats sérieux vont commencer, davantage sibyllins.
Notre gardien des runes, maitre Zkroin, est notre garantie. Nous entrons.
Voyage vers l'ombre.



Les choses se passent plutôt bien. Deux gardiens, un GDR et un champion.
Pouic-Pouic, toujours curieuse, sort un instant de la poche de maitre Thorhom.
Ce poulet nous fait bien rire, et fait disparaitre la tension que nous avions.
Notre ami est un tendre. Nous nous moquons gentiment du bonhomme.



Nous évoluons dans une ambiance d’outre-tombe de vapeurs rougeoyantes.
Les rayons du soleil ne passent plus ici. Tout est humide, moisi, corrompu.
C'est le royaume du sang, de celui qui a coulé il y a bien longtemps, perdu,
pourrissant ceux qui vivaient là, laissant la place aux créatures malveillantes.



Nous nous enfonçons dans ces ruines qui durent être grandioses,
explorant les lieux, abattant les opposants, faisant des pauses.
Ces Grands-gens d'outre-temps savaient vraiment construire
même si, finalement, ils se firent tous occire !



Les adeptes créotes sont des combattants acharnés, archers pour la plupart.
Nous sommes des guerriers du corps à corps, cela ne nous facilite pas la tache.
Il nous faut courir après, aller à leur contact afin d'utiliser au mieux nos haches
tandis que Maitre Zkroin nous couvre de ses sorts et assure plus que sa part.



Nous trouvons quelques églains égarés, que nous tuons sans hésiter.
Ce n'est guère glorieux, nous n'avons pas réalisé à temps... un raté.
Dommage pour eux, nous aurions pu les sauver. La fureur du combat...
Enfin, c'est la Porte du cœur de la Forteresse. Dame Rouge, nous voilà !



Elle est furieuse, et haineuse de nous voir apparaitre dans son logis.
Elle est puissante, et se sert de ses nombreux disciples créotes soumis
pour se refaire une santé, retrouver des forces, se redonner de la vie.
Sauf Thorhom, qui évite l'eau tant qu'il peut, nous trempons jusqu'à la fin
dans cette mare rouge du sang des autres, où nous versons maintenant le sien.



La douleur, la perte de ses forces lui font à temps reprendre ses esprits.
Naruhel, vierge des Rivières, parente de Baie d'Or, sort de sa sombre folie.
Le sang déversé autrefois lors des guerres entre l'Arthedain et le Rhudaur,
dans cette rivière où elle vivait et dans les vastes marécages d'Agamaur,
avait corrompu les eaux, la terre, finalement elle-même pourtant si jolie.



Libérée de ce cauchemar de l'horreur sanglante causé par les hommes,
elle redevint celle qu'elle était, et nous tombons sous son charme.
Si belle à en tomber par terre, et même dans l'eau pour maitre Thorhom
qui ne peut la quitter des yeux, ému au point d'en abandonner son arme.



Elle va tout changer, elle nous l'a juré.
Redonner la vie là où la mort est passée.
Notre nain amoureux a bien du mal à la quitter.
"Dites, elle est belle, hein ?" ne cesse-t-il de répéter.
Nous devons le trainer hors de cette forteresse
et, tout à ses rêves, il en oublie de faire la fête....


_________________
On apprend par ses erreurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://danslespasdebilbo.forumactif.org
 
Des nains à Garth Agarwen - la Forteresse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie - Dans les pas de Bilbo - :: Voyages inattendus de la Confrérie :: Expéditions guerrières :: Compte-rendus-
Sauter vers: