Confrérie - Dans les pas de Bilbo -

Lotro - serveur Sirannon - Confrérie RP d'Estel, réservée aux nains et aux hobbits. Comme Bilbon Sacquet, leurs Petits-Pas peuvent les amener dans les plus grandes aventures !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La révolution des images des Petits-Pas ... Pour tous ! - Cliquez... Admirez !
Tout ce que nous devons décider, c'est que faire du temps qui nous est imparti...

Partagez | 
 

 Rivegel - Hibernaville.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solitar
Seigneur et modérateur
Seigneur et modérateur
avatar

Masculin Messages : 62
Date d'inscription : 05/08/2014
Emploi/loisirs : Gardien des runes - Historien

MessageSujet: Rivegel - Hibernaville.   20/12/14, 01:50 am

Clins d'oeil du festival de Yule :

A Hibernaville, c'est la fête de l'hiver !  
C'est très beau avec toute cette neige, et même les grosses bêtes des neiges sont bonasses...



Du moins pour les visiteurs.  
En arrière plan, les plus pauvres souffrent.
Et parmi les festivaliers, certains ont un comportement franchement insupportable...

Malgré cela, il y a des moments de joie, qui font sourire le bonhomme de neige,



d'exploits, ( Festival et son ÉNORME bonhomme...)



de détente, (concert impromptu de Jolyfleur, Dwolar Roncelame et de Nafkill )



de repos,  ( Oradoc au poulailler )



d'étonnement avec de drôles de visiteurs...



et des talents cachés qui se révèlent ...


( damoiselle Jolyfleur, prima dona ! )


_________________
La fin n'a pas encore été écrite...


Dernière édition par Solitar le 13/04/17, 12:13 am, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitar
Seigneur et modérateur
Seigneur et modérateur
avatar

Masculin Messages : 62
Date d'inscription : 05/08/2014
Emploi/loisirs : Gardien des runes - Historien

MessageSujet: Re: Rivegel - Hibernaville.   23/12/14, 11:15 pm

Un concert impromptu !

Une bande de copains, et des musiciens qui décident de faire la fête.
Le bouche à oreille et les pigeons s'en mêlent,
et cela fait une soirée très agréable !

                                          

_________________
La fin n'a pas encore été écrite...


Dernière édition par Solitar le 13/04/17, 12:23 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorhom
Sénéchal
Sénéchal
avatar

Masculin Messages : 39
Date d'inscription : 15/09/2014
Emploi/loisirs : Gardien

MessageSujet: de biens etranges fêtes de Yule   05/01/15, 03:45 pm

De bien étranges fêtes de Yule

Comme certains parmi vous le savez, j’avais prévu de rejoindre les monts du fer pour fêter Yule.
Juste avant mon départ Maitre Solitar me demanda de rédiger quelques lignes,  afin de relater à chacun   comment les nains festoient

Me voila de retour, je rédige donc ce pamphlet mais… Loin de l’idée d’origine

Le voyage aller fut rapide, ponctué de quelques escarmouches sans grands dangers réels ; trois bandits de grand chemin s’étaient mis en tête de me détrousser…
Après quelques rapides passes d’arme, ils refusèrent de combattre et s’enfuirent comme une veille coutume….

*fait de grands moulinets avec sa plume*

Mais…euh…je m’égare…. A mon arrivée, je fus surpris de l’étrange atmosphère qui régnait aux abords de la forteresse de mes frères.
Les garnisons étaient pleines, nos soldats recouverts d’armure de pieds en cape, je vis même des rondes de cavaliers fièrement montés sur leurs fidèles destriers, enfin je veux dire, sur leurs fidèles chèvres de combat.

A l’intérieur de la forteresse, l’ambiance était maussade. Les petites cabanes des vendeurs venus de toute la terre du milieu étaient bien présentes au rendez vous. Les tables et les bancs étaient sortis. Et l’on pouvait apercevoir moult tonneaux de bière attendant sagement d’être vidés. Tout était comme d’habitude ou presque.
Les individus portaient sur leur visage l’inquiétude, on chuchotait plutôt que de crier, on buvait des chopes plutôt que de les vider cul sec. On mangeait le poulet plutôt que de le dévorer

Arriva enfin le jour du grand repas.

Toute la journée petits et grands s’affairaient à rentrer des provisions dans les multiples cuisines de la forteresse, de «  grands » cuisiniers étaient venus du pays de Bree.
Les forgerons avaient quitté leurs enclumes pour venir déposer les dizaines de longues tables et les centaines de chaises dans la salle principale.
Enfin les menuisiers tentaient de finir l’estrade géante de sorte que, chaque convive puisse voir le spectacle.
Mais malgré cette agitation festive, je pouvais ressentir cette ambiance pesante. ( je n’avais pour le moment pas osé aborder le sujet).

Vint le grand soir, les musiciens venus de la comté avaient pris place sur l’estrade. Ils paraissaient tout petits sur cette gigantesque place.
La grande salle fut vite remplie, La bière coula à flot, les rôtis gras, les cygnes poivrés et les pièces d’auroch furent servis le tout accompagné de pommes de terre d’hiver rôties à la graisse.
Nos amis de la Comté jouèrent à merveille de leurs luths, Clarinettes, tambourins et de tout un tas d’instruments qui m’étaient inconnus (certains battaient les percussions sur leur ventre bien rond)

J’eus le plaisir de festoyer avec un certain Hundoin, Ancien garde de la forteresse. Après lui avoir raconté mes aventures, nous nous liâmes d’amitié. Et échangèrent longuement.

Cependant, avec l’alcool les langues se délient, et je découvris vite pourquoi l’ambiance était si lourde.
Depuis quelques semaines, vendeurs et voyageurs colportaient d’étranges rumeurs.
Certains parlaient de sombres nuages à l’est qui commenceraient à recouvrir le ciel. D’autres étaient plus timorés et ne parlaient que de rassemblement d’armées d’orques et de gobelins…
Enfin on me raconta même qu’un corps expéditionnaire d’angmarins avait constitué un campement en Evendim, à quelques journées de marche de la Comté.

C’en était trop, il me fallait repartir pour prévenir la confrérie.

Mon esprit embrumé par les quelques litres de bière ne me permettait pas de prendre la route de suite…(mais aussi parce qu’il y avait encore des pintes à vider).
Je saluais une dernière fois Maitre Hundoin avant de partir me coucher, en lui précisant que je comptais prendre la route à l’aurore.

Après quelques heures de sommeil, je pris le chemin des écuries. Je sellais alors « hirsute », mon fidèle poney griffe roche et je me dirigeais vers la sortie.
A peine avais-je passé la porte que quelqu’un me héla.
Je jetais un rapide coup d’œil par-dessus mon épaule et je vis Maitre Hundoin se lancer à ma poursuite. Arrivé à ma hauteur, il me lança un fier
« - Vous ne pensiez pas partir sans moi l’ami ?»
« -nous aurons besoin de tous les cœurs vaillants » lui répondis-je.
« -Alors ma hache est votre et servira votre Cause » dit-il
Il se retourna vers la porte de la cité, baragouina quelques paroles et lança sa monture vers l’aventure.

Voila, amis petits-pas, le bien étrange récit des fêtes de Yule.

L’avenir est sombre…et la route, pour les défenseurs des terres du milieu, sera longue et parsemée d’embuches.

Les épaules ploieront, les genoux plieront et les haches se briseront sur les boucliers, mais nos petits pas, vers un grand avenir, nous mèneront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rivegel - Hibernaville.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rivegel - Hibernaville.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Confrérie - Dans les pas de Bilbo - :: Voyages inattendus de la Confrérie :: Aventures festives-
Sauter vers: